Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : VideoDesign & MULTIMEDIA News
  • VideoDesign & MULTIMEDIA News
  • : CONTACT: pixray[hat]gmail.com Tout ce qui concerne l'art et la pratique de la vidéo et du vjing, leur impact dans l'événementiel, la création, le tournage les montages, les Vjs, les performances visuelles dans de nombreux domaines... Des news sur le mat
  • Contact

Xray VIDEOS

cliquez sur une vignette
pour voir la vidéo

Recherche

Agenda

Julliet 09 - Electromind festival - Montpellier
23 MAI 09 - Spiral Night - MONTPELLIER Area
11 AVR 09 - Vizual Invaders Lyon Transbordeur
27-28 MARS 09 -ULTRAMUSIC Festival -Miami - USA
14 fev 09 Festival Interferenz 2 Zoo/usine Geneve
22-Nov 08 Festival Interferenz -Zoo/Usine Geneve

5-6 sept. 08 Vizual Invaders festival Savoie-Tamie
19 JUL-ELECTROMIND 2008-Montpellier
8 Fev 08 - TILT Festival-Perpignan
29 dec: PIXELS FESTIVAL-Strasbourg
1 dec: Koin-KOIN circus - Quissac
October: Ixindamix -  Montpellier

  1 SEPT- Distort Generation-Radio Bomb Crystal Disto
21 JUL - ELECTROMIND 07
2 jUN - Carnas free Party - Vignes Ench.
19 MAI - Valentino Kanzyani - Montpellier
8 AVR - Crystal Distortion-Red Gong- Rachdingue (SP)
6 AVR 07 - ULTIMATIK- Vignes Ench. (free spirit) - Daytona (MPL)


Powered by



Texte Libre


         VIDEO,    VJING,   ImAGE,   News
contact  Mail us                              Web -Site -WEB >>> XRAY Concept
30 décembre 2005 5 30 /12 /décembre /2005 17:15
Lexique du langage de la musique dite : électronique
La musique electronique posséde son vocabulaire et il est assez vaste... pour ceux qui veulent en connaitre un peu plus ...
Ce glossaire n'est peut etre pas parfait ni complet mais il existe et c'est déjà pas mal !
Si vous voulez modifier un terme une définition utilisez les commentaires et dés que possible si nous sommes d'accord avec vos précisions nous le publierons....
Merci

source : Amazon.fr :



Acid : Se dit du son organique, suraigu et sifflant, découvert par DJ Pierre à la fin des années 80, alors qu'il trafiquait sa TB 303. Les gargouillis robotiques qui s'échappent de cette mythique boîte à rythmes s'adaptent à merveille aux rythmiques house (acid-house), techno, trance (acid-trance) ou hardcore (acid-core). Les pionniers du genre : DJ Pierre, Phuture, 808 State, Hardfloor… À écouter : 808 State : Newbuild; Hardfloor : Jack In The Box.

After : Après la fête, c'est encore la fête ! L'after commence dès la fin de la nuit, pour se poursuivre jusque tard dans la journée, alors que la musique se calme, au fil des heures, pour faire "redescendre" les teufers.

Ambient : Musique atmosphérique et très souvent planante, qui joue davantage sur l'espace et la superposition de nappes que sur l'élaboration de rythmes. Les pionniers du genre : Brian Eno, Klaus Schulze, The Orb… À écouter : Aphex Twin : Selected Ambient Works Vol.2; Tangerine Dream : Phaedra; The Orb : The Orb's Adventures Beyond The Ultraworld

Before : Avant la fête, c'est déjà la fête ! La plupart du temps, les noctambules se mettent en condition dans un bar, en écoutant le warm-up d'un DJ.

Big-beat : Terme apparu au milieu des années 90 pour désigner la fusion béton du punk/rock, des sons techno et des rythmes fra-cassants du hip-hop. Rock'n'rave ! Les pionniers du genre : Chemical Brothers, Prodigy, Fatboy Slim, Dirty Beatniks… À écouter : Chemical Brothers : Exit Planet Dust ; Fatboy Slim : You've Come A Long Way Baby

Boîte à rythmes : La source intarissable des rythmes électroniques (les plus utilisées : TB 303, TR 808 et TR 909 de Roland).

BPM : Battements Par Minute (tempo) qui permettent de mesurer le rythme d'un morceau.

Braindance : Littéralement "danse de cerveau". Musique de désaxés qui se caractérise par des breakbeats frénétiques, des "bugs" soniques et des harmonies déjantées. Les pionniers du genre : Aphex Twin et son label Rephlex. Albums de référence : Bogdan Raczynski Samouraï Math Beats; Ovuca : Onclements; The Black Dog : Music For Adverts.

Breakbeat : De l'anglais "break" = casser et "beat" = pied ; breakbeat ne signifiant pas pour autant "musique casse-pieds". Le break évoque la cassure, la rupture rythmique qui vient marquer un bref silence avant le déluge de beats. À la base du hip-hop préconçu par James Brown, les breakbeats sont aussi devenus la matière rythmique première du trip-hop et de la drum'n'bass.

Chill-out : Salle de détente où l'on écoute des musiques "rassérénantes" (ambient, dub, easy-listening, trip-hop…). Par extension, se dit du style de musique typique issu de ces endroits.

Club : Version moderne et branchée de la boîte de nuit ou discothèque. Clientèle constituée de clubbers, clubbeuses, ou encore de club-babes (pour le syndrome groupie/fashion-victim).

Dancefloor : Littéralement, piste de danse.

Deep : Variante new-yorkaise d'une house profonde et chaleureuse apparue au début des années 90, dont les basses abyssales ont par la suite galbé bien des morceaux techno. Les pionniers du genre : Kenny Dixon, Ron Trent, Larry Heard, Masters At Work, Kerri Chandler… À écouter : Fingers Inc (aka Larry Heard) : Another Side, St Germain : Boulevard, Motorbass : Pansoul ; Blaze : Basic Blaze

Disco : Né sur les cendres du rythm'n'blues à la fin des années 70, le disco a vulgarisé le funk et préfiguré la house du fait de son battement répétitif et de son groove mâtiné de soul. Notez que le terme vient du nom français "discothèque". Les pionniers du genre : Cerrone, Sylvester, Giorgio Moroder, Chic, KC & The Sunshine Band… À écouter : Donna Summer : Greatest Hits ; Gloria Gaynor : I Will Survive: l'anthologie ; Giorgio Moroder From Here To Eternity ; MFSB Love Is The Message

DJ : Disc-Jockey. Il enchaîne les disques sur deux platines (ou plus) en vue de créer une ambiance. Une activité qui a acquis ses lettres de noblesse grâce au hip-hop et aux musiques électroniques, et dont la pratique s'étend désormais au-delà des simples clubs (on trouve de plus en plus de DJ's dans les bars, salons, en première partie de concerts, etc.)

Drum'n'bass : Jeu de basses et de batteries, qui tire ses racines de la jungle, mais dont le groove abstrait s'est dépourvu des vocaux ragga initiaux. Les pionniers du genre : Goldie, Photek, Grooverider, Roni Size, 4 Hero, LTJ Bukem… À écouter : Goldie : Timeless ; Photek : Modus Operandi ; Roni Size & Reprazent : New Forms.

Dub : Musique downtempo qui utilise les bases du reggae, en le remettant au goût du jour via divers effets électroniques (échos, réverbération…) Les pionniers du genre : King Tubby, Mad Professor, Adrian Sherwood… À écouter : Rhythm & Sound w/Tikiman : Showcase ; Dread Zone : 360°; King Tubby & The Aggrovators : Dub From The Roots.

Easy-listening : Musique de salon, d'ascenseur ou de supermarché qui se laisse entendre plus qu'elle ne captive l'écoute. Les pionniers du genre : Vangelis, Michel Legrand… À écouter : Gentle People : Simply Faboo ; High Llamas : Snowbug ; Grand Popo Football Club : Shampoo Victims

Electro : Ancêtre de la techno (et des breakbeats, du fait de ses rythmes saccadés empruntés au hip-hop), l'electro est née à la fin des années 70 sous l'impulsion robotique de Kraftwerk, avant de se développer à Detroit dans les années 80. Les pionniers du genre : Kraftwerk, Afrika Bambaataa, Grandmaster Flash, Aux 88… À écouter : Kraftwerk : Trans-Europe Express ; Dopplereffekt Gesamtkunstwerk, Afrika Bambaataa Electro Funk Breakdown.

Electronica : Electro d'avant-garde moins physique que cérébrale (expéri-mentale), dont les rythmes ciselés dans la dentelle servent souvent d'écrin aux plus pures mélodies synthétiques. Les pionniers du genre : Plaid, Autechre, Aphex Twin, M-ziq… À écouter : Boards Of Canada : Music Has The Right To Children, Autechre : Incunabula, Aphex Twin : Richard D. James ; Plaid : Not For Threes.

Filtre : Effet technique qui permet de compresser/décompresser un son à la vitesse d'une fermeture éclair (zip-boum !), devenu la première caractéristique sonore de la house française. L'album culte du genre filtré : Homework de Daft Punk (outrageusement cloné, jamais dépassé).

Flyer : Tract ou carton qui, à l'origine, annonçait une rave-party, avant de se banaliser et de s'étendre à toutes les soirées (en club ou ailleurs) un tant soit peu branchées.

Free-party : Rave gratuite et clandestine, ultime bastion de l'underground techno. Au début des années 90 organisées par des tribus de travellers, les free-parties sont aujourd'hui le fait de tous les types sociologiques. (Voir aussi teknival).

French Touch : Terme apparu début 97 (avec la sortie de Homework de Daft Punk) pour rendre ses lettres de noblesse à la musique française, jusqu'alors restée très discrète sur l'échiquier techno mondial. À écouter en French touch : Dimitri From Paris : Sacrebleu - Etienne de Crécy : Superdiscount ; Alex Gopher, You, My Baby & I ; Pepe Bradock Synthese ; Cassius : 1999. À écouter en Fresh touch : The Deep : The Deep ; Bosco, Paramour ; Micronauts : Bleep To Bleep ; Lake Soul : Sans Interdit ; Zend Avesta : Organique.

Gabber : Généralement très rapide (240 BPM et plus), destroy et dur, c'est une variante souvent hollandaise du hardcore. Au menu : kicks bourrins, mélodies Disney et sons glucose. À signaler qu'il existe du gabber respectable. Les références du genre  : les DJ's/producteurs de la Dream Team (The Prophet, Dano…), Dark Raver, Guiz-Ohm, The Destroyer… À écouter : les compilations Hardcorps - The Ultimate In Gabber & Hardcore Techno ; Nightmares From Rotterdam.

Garage : Version vocale et langoureuse d'une house gorgée de soul, au tempo paresseux mais à même de faire se trémousser un cul-de-jatte. Les pionniers du genre : Larry Levan, Masters At Work, Frankie Knuckles, David Morales, Paul Johnson… À écouter : Masters At Work Nuyorican Soul ; Mateo & Matos : The Many Shades Of Mateo & Matos; Romanthony : R. Hide In Plain Site.

Goa : Région littorale du sud de l'Inde, considérée comme la Mecque des soirées trance décadentes et qui qualifie, par extension, une variante de cette musique. Le genre, souvent emphatique et autosatisfait, est surtout le fait de hippies bien nourris. Les pionniers du genre : Juno Reactor, Hallucinogen, Total Eclipse, Mark Allen, Astral Projection… À écouter : Hallucinogen : The Lone Deranger ; Juno Reactor : Bible Of Dreams ; Eat Static : Prepare Your Spirit.

Groove : Renvoie aux vertus musicales d'un morceau qui vous colle le diable au corps en vous agitant fiévreusement les jambes et/ou le bassin. Terme d'acceptation extrêmement large et galvaudé.

Hardcore : Le courant le plus radical de la musique électronique, jusqu'au-boutiste dans sa vitesse (de 150 BPM à l'infini), ses influences (punk, indus, trasheries variées) et ses ambiances (tour à tour obscures, violentes, flippées, toxiques et plus si affinités…). Les maîtres du genre : Liza'n'Eliaz, Lenny Dee, Marc Acardipane, Alec Empire, Laurent Hô… À écouter : Compilation Industrial Strength ; Alec Empire : Low On Ice ; Laurent Hô : Syntetic ; Micropoint : Neurophonie ; Manu Le Malin : Biomechanik.

Hardhouse : Frange dure de la house née à Chicago au début des années 90, qui conjugue efficacement le groove de celle-ci avec la puissance des beats techno. Les pionniers du genre : Green Velvet et son défunt label Relief, DJ Rush, DJ Sneak… À écouter : Green Velvet : Green Velvet ; DJ Rush : Motherfuckin' Tracks.

Hip-hop : Genre musical né de la "street culture" préfigurée par le rap, dont il ressert la tchatche contestataire entre 2 loops de scratches et de rythmes électroniques. Les pionniers du genre : James Brown, Wu Tang Clan, Beastie Boys, Public Enemy… À écouter : Beastie Boys : Paul's Boutique ; Public Enemy : It Takes A Nation Of Millions To Hold Us Back ; Eric B.& Rakim : Paid In Full.

Home-studio : L'équipement de plus en plus accessible (ordinateur et/ou sampler, séquencer, boîtes à rythmes, synthétiseurs…) permettant de composer de la musique à la maison (house music !).

House : Musique née dans les ghettos noirs de Chicago au milieu des années 80, qui conjugue le groove soul, funk, jazz ou disco aux rythmes électroniques et techniques de sampling. Les pionniers du genre : Ron Hardy, Farley Jackmaster Funk, François K, Armando, Lil' Louis, Frankie Knuckles… À écouter : Lil' Louis & The World : Journey With The Lonely ; Moodymann : Silent Introduction ; Basement Jaxx : Remedy.

Indus : Musique industrielle. Née à la fin des années 70, ses structures expérimentales se marient aussi bien aux rythmes électroniques qu'au fatras métallique du krautrock. Les pionniers du genre : Throbbing Gristle, Einstürzende Neubauten, Stockhausen, Front 242, Nine Inch Nails, Ministry… À écouter : Throbbing Gristle : Greatest Hits ; Einstürzende Neubauten : Strategies Against Architecture II ; Stockhausen : Mantra.

Infoline : Le sacro-saint numéro de téléphone figurant sur un flyer, indiquant toutes les informations relatives à une teuf (line-up, heures, plan d'accès, tarifs).

Jungle : Apparu au début des années 90, le genre est construit sur une base de rythmes breaks syncopés, sub-basses profondes toutes en longueur et vocaux ragga. C'est le genre le plus accessible de toute la galaxie breakbeat. Voir drum'n'bass.

Kick : Le "pied", beat ou battement qui marque le rythme d'un morceau.

Line-up : La liste d'artistes qui définit le programme d'une soirée (également appelée plateau).

Live : Performance d'un artiste en public – anglicisme pour "concert".

Loop : Boucle. Se dit d'une séquence jouée (ou samplée) de façon répétée (en boucle), échafaudant la structure d'un morceau, et qui lui sert généralement de leitmotiv.

MC : "Master of Ceremony", à la fois chanteur, rappeur, présentateur et "entertainer" d'un groupe ou d'une soirée.

Mix : La performance d'un DJ, à la fois artistique et technique, consistant à mélanger les sons de deux (voire trois) disques tournant en même temps, pour n'en faire plus qu'un aux oreilles du public.

Nappe : Plage synthétique dépourvue de rythme.

New-age : Musique synthétique voisine de l'ambient, à laquelle on prête des vertus relaxantes. Les pointures du genre : Michaël Stearns, Steve Roach, Robert Rich, Mike & Terry Oldfield… Album de référence : Michaël Stearns : Collected Ambient & Textural Works (1977-1987).

New-beat : Variante belge d'une techno lente et hypnotique, également nommée A.B Music, qui fit l'effet d'un feu de paille en 1988. Le titre phare du genre : "Rock To The Beat" de Kevin Saunderson, repris par One-O-One ("aciiiiid !").

Play-list  : Charts personnel d'un DJ pour une période donnée.

Post-rock : Mélange de krautrock et d'expérimentations électroniques made in Germany. Les pionniers du genre : Can dans les années 70, Tortoise, Salaryman, Labradford et Tarwater dans les années 90. À écouter : Can : Tago Mago ; Tortoise : TNT; Tarwater : Animals, Suns & Atoms.

Psychédélique : À l'origine, état de la conscience après absorption d'hallucinogènes, ou alors adjectif qualifiant l'hallucinogène lui-même. La démocratisation des drogues psychédéliques a donné naissance à un courant musical issu de la contre-culture des années 60 (Syd Barett, Frank Zappa, Merry Pranksters et tous les groupes hippies issus du "flower-power"). La musique dite psychédélique élève l'esprit de son auditeur – théoriquement. Aujourd'hui, le terme est galvaudé et qualifie la trance de Goa.

Rave : Littéralement, "battre la campagne", "délirer". Fêtes techno "underground" qui fleurirent à la fin des années 80 dans des lieux insolites (entrepôts, champs, carrières…), dont l'esprit libertaire se retrouve aujourd'hui dans certaines free-parties.

Remix : Se dit d'un morceau retravaillé (remixé) par un autre artiste que le compositeur.

Sample : Échantillon sonore prélevé d'une source quelconque (disque, film, bruits divers…), numérisé, stocké et jouable à l'aide d'un sampler.

Sampler : Machine-instrument permettant d'échantillonner les sons (s'appelle d'ailleurs un "échantillonneur" en français), de les stocker et de les reproduire. Il est à la base de nombre de disques de techno, house, hip-hop, trip-hop.

Sequencer : Tronçonne la musique en séquences, en détachant et isolant les différentes composantes d'un morceau (pied, basse, charley…). Particulièrement et efficacement utilisé dans les genres électroniques.

Set : Performance d'un DJ "in da mix !"

Sound-system : À l'origine, ensemble de l'installation technique d'une soirée. Par extension, désigne les membres d'un collectif organisant ces soirées.

Two Step (ou UK garage) : La tendance 2000 du clubbing londonien, qui agite club-babes siliconées et junglists dreadlockés sur une même fusion de garage/R'n'B entrecoupée de breakbeats. So british ! Les pionniers du genre : MJ Cole, la Dreem Teem, Dane Bowers, Craig David, Artful Dodger… Albums phares : MJ Cole : Sincere ; Wookie : Wookie ; Artful Dodger : Rewind, The Sound Of UK Garage- Mixed By Artful Dodger ; The Dreem Teem : The INCredible Sound .

Synthétiseur : Instrument analogique (pour les plus anciens) ou numérique qui permet de reproduire toutes sortes de sonorités à partir de signaux électroniques. Les plus mythiques : Moog, Mellotron, Ondioline.

Tech-house : Réplique européenne à la hardhouse de Chicago, née à la fin des années 90 sous l'impulsion de vétérans de la scène club londonienne. Les pionniers du genre : Mr C, Layo, Matthew B. et toute la bande du club The End, Tom Parris, Stuart Mc Iellan, Terry Francis. Albums phares : Tom Parris : Dream Time - Tech-House Compilation ; Swayzak : Snowboarding In Argentina ; Terry Francis : Presents Architecture Vol.2.

Techno : Musique électronique instrumentale et répétitive sortie des premiers samplers de Detroit à la fin des années 80, recouvrant aujourd'hui de nombreuses variantes (techno minimale, deep, hard, acid, expérimentale…) issues des deux côtés de l'Atlantique. Les ancêtres : Pierre Henry, Steve Reich et Philippe Glass pour le côté répétitif. Les pionniers : Derrick May, Juan Atkins, Mad Mike, Jeff Mills, Carl Craig, Kenny Larkin, Robert Hood, Richie Hawtin… À écouter : Derrick May : Innovator ; Carl Craig : More Songs About Food & Revolutionnary Art ; Robert Hood : Internal Empire ; Plastikman : Consumed ; Jeff Mills : Purpose Maker.

Teknival : Version longue durée de la free-party, se déroulant généralement en pleine campagne, qui rassemble pour quelques jours les sound-systems de la frange "core" du mouvement Techno (UFO, Mas I Mas, Heretik, encore en activité ; Furious, LSDF, Diabolik ou Psy4X, disparus sans laisser d'adresse). Le concept a été importé en France au début des années 90 via les Spiral Tribe, que la Criminal Justice Bill (loi antirave) venait de chasser d'Angleterre. Le Teknival du 1er mai est le plus attendu et le plus important de France.

Teuf : Fête en verlan. Terme devenu plus adéquat pour évoquer les soirées techno en tous genres que le mot rave, galvaudé par la diversification/commercialisation du mouvement.

Trance : Variante de techno née en Allemagne au début des années 90, qui se distingue par son beat plus rapide et dilué, ses boucles hypnotiques et ses longues nappes synthétiques. La trance originelle a désormais sombré dans une récupération mercantile qui fait la joie des giga-clubs britanniques et des marketeurs de compilations Goa. Les pionniers du genre : Sven Väth et feu son label Harthouse, Paul Van Dyk, Cosmic Baby… À écouter : Sven Väth  : An Accident In Paradise ; Robert Leiner : The Source ; Paul Van Dyk : Out There And Back.

Tribal : Se dit d'un morceau qui se lâche particulièrement sur les percussions… tribales.

Trip-hop : Variante de hip-hop volontiers plus expérimentale et ouverte à tous types de fusions (ambient, jazz, jungle, dub…), si bien qu'on englobe sous cette appellation la plupart des genres électro-acoustiques et downtempo qui échappent aux étiquettes strictes. Les pionniers du genre : Massive Attack, Tricky, Portishead, Kruder & Dorfmeister, James Lavelle… À écouter : Tricky : Maxinquaye ; Massive Attack : Blue Lines ; Portishead : Dummy ; Kruder & Dorfmeister : Conversions : A K&D Selection ; DJ Shadow : Endtroducing.

UK Garage : Voir Two Step

Underground : Souterrain, alternatif. Si l'on se réfère à l'histoire des différents cycles musicaux qui ont marqué le XXe siècle, le sort d'un mouvement underground et subversif, comme le furent les raves et la house jusqu'au début des années 90, paraît inéluctablement voué à l'"overground".

VJ : Video-Jockey. Le VJ est aux images (qui ne sont plus forcément ces sempiternelles fractales numériques) ce que le DJ est aux musiques électroniques. Il utilise des images prétravaillées dont le séquençage est modifié en direct, quand ce n'est pas la création des images toutes entières. Les pionniers du "VJing" : V-Form, Mental Warp, Eikon.
les actuels Vj francophones sur VJ France

Warehouse : Entrepôt. Des centaines (des milliers ?) de constructions de ce type ont accueilli des raves légales ou pas. "Warehouse" est aussi le nom du mythique club de Chicago qui a fait naître le terme "house music".

Warm-up : Mix d'échauffement qui permet au dancefloor de se mettre en jambes avant l'arrivée des têtes d'affiche.

White label : Maison de disques anonyme. Par extension, se dit de vinyles dont l'étiquette entièrement blanche ne porte aucune indication.

Zippy : Sigle originel : Zen Inspired Pronoïa Professionnal. Autrement dit, "cyber-hippie" ou "beatnik électronique" qui manie la haute technologie et les concepts qui évoluent autour en toute facilité."

Partager cet article

Repost 0
Published by XRay Concept > DKP VJ - dans TECHNIQUES - TUTORIAUX
commenter cet article

commentaires

Recents